02 51 82 29 72

Les articles Terra 21 > Thématiques > Construire des villes durables

Medellin, retour sur la chronologie de la transformation 7/04/2014

Archive Colombie Ville durable

Télécharger la version espagnole de cet article / Descargue este artículo en español.

Le 30 novembre 1995 à 11h00, l’exploitation commerciale du métro de
Medellin est lancée, donnant le signal d’une transformation incarnée par des infrastructures de transport à forte plus value sociétale dans une ville clivée entre quartiers riches et délaissés, entre collines et vallée. Au début des années 2000, une nouvelle gouvernance prend le visage du maire iconoclaste Sergio Fajardo qui relaie à l’international le nouveau visage de Medellin et poursuit en profondeur les mutations d’une ville qui devient alors un laboratoire d’innovation sociale.


Ce mouvement de résilience urbaine puise autant dans l’énergie des habitants de la ville que d’une profonde réflexion intellectuelle et technique formalisée dans un document produit à l’occasion des 4èmes rencontres internationales Habitat Colombia au printemps 1996. Réunissant de multiples contributions sous un titre résumé « De las crisis a las oportunidades colectivas » (Des crises aux opportunités collectives), ces travaux prospectifs ont impliqué plus de 3000 personnes pendant 8 mois. C’est d’ailleurs pour cette pratique de la réflexion collective de la ville en pratique que Medellin fut choisie comme l’un des meilleurs exemples à Istambul au sommet mondial des Nations Unies Habitat de 1996.

L’intérêt de cette approche est évidemment la vision systémique de la ville : un jeu de parties prenantes interagissant avec une multitude d’entrées, sociales, environnementales, économiques, déclinées dans le secteur des transports, logement, espace public, gestion des zones de risques, équipements, santé, logement, loisirs…

Dans cette refonte de la pensée du développement urbain, le projet éducatif est intégré très en amont : développer le sentiment de responsabilité sociale des habitants face à la ville, via un questionnement permanent sur le qui, le comment et le pourquoi de ces processus de transformation, usage et consommation de la ville.

Cette même année 1996, Medellin informe le monde qu’elle regagne le terrain perdu face à la violence et à l’intolérance, notamment dans 20 zones de conflit armé identifiées dans l’aire métropolitaine (voir p 28 et s, discours du maire de l’époque Sergio Naranjo Perez)

La feuille de route de cette transition se construit à ce moment-là : la politique urbaine colombienne est en marche ! Elle se conceptualise (pp 129-144) et se décline sur chacun des sujets de prospective et du quotidien : emplois locaux, traitement de la voirie, schéma des infrastructures de transports pour tous ou de services pour les entreprises, éducation environnementale, optimisation des espaces pour les vendeurs de rue, surveillants de l’espace public, aide sociale et centres locaux de sécurité pour traiter…

Au niveau marketing, les premières ambitions de Medellin Capital Verde del pais, ciudad sostenible, se mettent en forme avec des moyens et des idées sans cesse renouvelées. La culture s’inscrit au cœur de ce renouvellement (pp 145 et s.) aux fins de recréer un réelle communauté politique. Cette citoyenneté rousseauiste remodèle les perceptions temporelles, elle réinvente les espaces et la causalité entre tous les phénomènes : « la ville moderne est mouvement, flux, connexions, transactions, marché, mises en scènes, conflits et consensus » (p 147)

La ville de demain n’est soutenable que si le cœur de son projet est le développement de l’être humain comme un horizon qui oriente, qui anime, qui valorise. Ce manifeste partagé en 1996 par tous les acteurs de la ville, habitants, corps intermédiaires, entreprises, élus et techniciens demeure la feuille de route en ces années 2010, en cette année 2014 ou le monde entier assiste au Forum Urbain.

« De las crisis a las oportunidades colectivas »
1996, Ed Fundacion Habitat Colombia : organisation née en 1991 avec l’objectif de promouvoir et diffuser le développement de forme d’organisation et de connexions entre les acteurs de la ville qui favorisent l’amélioration des conditions de vie dans les villes.

Articles similaires

Changer la ville, changer...

Collectivités , Colombie , Conférences , En-tête Article , Environnement , Promouvoir , Ville durable

29/08/2017

En direct du Forum Urbain...

Archive , BTP , Capitale verte , Collectivités , Colombie , Conférences , Energie , NTIC , Transports , Ville durable

25/03/2014

Le professeur Joseph Stiglitz

Archive , Colombie , Ville durable

9/04/2014

Résilience des villes, adaptati

Archive , BTP , Former , Nantes , Responsabilité sociétale , Ville durable

1er/08/2014

Retours sur le sommet ECOCITY

Archive , Capitale verte , Collectivités , France , Responsabilité sociétale , Salon , Ville durable

9/01/2014

Sommet mondial ECOCITY :...

Archive , Capitale verte , Collectivités , Nantes , Ville durable

17/09/2012